La Sûreté Hydraulique, une priorité absolue pour EDF

La sûreté hydraulique à EDF est constituée de l’ensemble des dispositions prises lors de la conception des aménagements hydroélectriques et durant leur exploitation pour assurer la protection des personnes et des biens contre les dangers liés à l’eau et à la présence ou au fonctionnement des ouvrages.

L'exploitation du parc hydroélectrique dans les meilleures conditions de sûreté est une priorité absolue pour EDF et les pouvoirs publics.

Les 3 champs d'actions de la Sureté Hydraulique sont les suivants :

  • la surveillance des ouvrages
  • l'anticipation des crues
  • les campagnes de prévention

 

La surveillance des ouvrages

 

5 types d'ouvrages, sur le périmètre des aménagements hydroélectriques, sont surveillés en permanence par EDF, pour maitriser les risques liés à leur exploitation : les barrages, les canaux, les galeries, les conduites forcées, les vannes. Ce suivi est accru sur les grands barrages.

Plus d'infos

 

Les campagnes de prévention

La production d’électricité à partir des usines hydroélectriques entraîne des lâchers d’eau pouvant provoquer de brusques montées du niveau des rivières.

Ces lâchers d’eau peuvent survenir à tout moment, de manière automatique et même par beau temps.

EDF mène en permanence des actions de sensibilisation auprès des populations, des vacanciers et des entreprises fréquentant les cours d'eau.

Brochure "Calme apparent, risque présent"

L'anticipation des crues

 

Les crues sont des phénomènes naturels. Elles représentent un risque pour les populations et pour la sécurité des installations hydrauliques.

Les barrages d’EDF sont conçus et exploités pour ne pas aggraver ce phénomène. Afin d'atténuer leurs conséquences, ils sont dotés d’évacuateurs favorisant le passage de débits extrêmes.

EDF assure également un suivi météorologique quotidien qui permet d'anticiper tout phénomène anormal.

Plus d'infos

Maitriser les risques au cours de vos interventions

EDF a identifié les matériels importants pour la Sûreté Hydraulique (MISH) sur ses installations.

Toute intervention intrusive sur un matériel «MISH» impose :

  • De réaliser, systématiquement avant intervention, une analyse de risques : elle porte sur les risques sûreté induits par l’intervention et identifie les parades associées. L’analyse de risque prend en compte le risque que l’aménagement en exploitation peut générer sur le chantier et le risque lié à une crise ou une évolution naturelle des débits,
  • De rédiger, systématiquement et avant l’intervention, une procédure d’essai de requalification,
  • De réaliser les essais correspondants qui doivent faire l’objet d’un compte-rendu écrit.

Toute intervention à proximité d'un «MISH» doit faire l'objet d'un mode opératoire précisant les précautions prises pour ne pas nuire au fonctionnement du matériel identifié.

Il est interdit au personnel des Titulaires d’engager, de sa propre initiative, des manœuvres sur les organes en exploitation des ouvrages EDF.

undefined

 

Tout événement, même semblant insignifiant (par exemple : capteur touché ou câble abimé pendant une intervention de mécanique ou de génie-civil) peut avoir des conséquences fortes sur la Sureté Hydraulique et doit donc être signalé à EDF pour vérification et correction si nécessaire.

Enfin, en particulier lors des travaux en rivières, l’intégrité de vos matériels et personnels peut être atteinte lors de variations du débit ou de la hauteur d’eau sur vos zones de travaux ou de stockage.